Options résidentielles

En bref

Cette section du site présente chaque type d’habitation (logements dans la communauté, logements dédiés et regroupement de personnes, ressources résidentielles) et les services qui y sont requis, les profils de personnes admissibles pour ces types d’habitation, ainsi que certaines précisions quant aux CHSLD et les principes directeurs du projet. Le menu de gauche qui liste les 9 options résidentielles proposées permet d’accéder à une description détaillée de chacune des options résidentielles en répondant aux questions : C’est quoi? Pour qui? Comment y avoir accès? Comment ça fonctionne? Qui peut financer les services? Etc.

Un éventail d’options résidentielles

Dans la mesure du possible et si c’est le choix de la personne, le logement est priorisé pour tout adulte ayant une déficience physique peu importe sa condition. On doit y associer les services et le soutien requis, tout en évitant une « surprofessionnalisation » du domicile.

Dans un second temps, les ressources résidentielles sont envisagées. La personne doit pouvoir y vivre de la manière la plus autonome possible, en avoir les clefs, aller et venir à sa guise, y inviter et recevoir selon son gré, etc. En tout temps, elle doit pouvoir exercer un contrôle sur sa vie et sur les décisions de tous les jours en fonction de ses capacités.

L’offre de services évolue en fonction des besoins de la personne et l’organisation des services est flexible de sorte à favoriser l’inclusion et la participation sociales, ainsi que la réalisation des projets de vie. Ainsi, la personne peut se maintenir le plus longtemps possible à domicile ou dans le même milieu de vie librement choisi. Elle accepte aussi les risques inhérents à ses limitations et à ses choix.

Logements et chambres dans la communauté avec services

# Options résidentielles Personnes visées
1 Domicile avec services de soutien et d’accompagnement aux activités de la vie quotidienne et domestique planifiés et soutenus financièrement par le programme d’allocation directe Profil A lorsque la personne est en mesure d’assumer la gestion de ses services.
2 Domicile avec des services de soutien et d’accompagnement aux activités de la vie quotidienne et domestique, en tout temps (24 heures/7 jours) non planifiables Profil A lorsque l’accès à de tels services permet de continuer de vivre à domicile.
3 Logements multiples ou condos avec services non professionnels non planifiables, soutenus financièrement par le programme d’allocation directe ou le CSSS Profil A lorsque la sécurité ou l’intégrité physique est compromise en l’absence de tels services.
4 Domicile ou milieu de vie avec des services éducatifs d’accompagnement et de soutien à long terme planifiés Profils A et B avec difficultés importantes pour gérer le quotidien, ou pour communiquer, ou à risque de désorganisation, ou personnes vivant avec des troubles de comportement.

Logements et chambres dédiés avec regroupement de personnes et avec services

# Options résidentielles Personnes visées
5 Logement dans résidence privée pour personnes âgées avec services planifiés et non planifiés Profils A et B lorsque les services requis sont disponibles et que la personne ou le réseau de la santé et des services sociaux peut en assumer les coûts
6 Logement social ou privé avec bail à la personne dans un immeuble regroupant plusieurs personnes qui ont recours à des services intégrés Profils B et C
7 Logement privé ou public avec bail et services intégrés assumés par le réseau de la santé et des services sociaux Profils B et C lorsque la personne présente des problématiques complexes requérant généralement du personnel du réseau de la santé et des services sociaux

RA-RI logements et chambres avec services de soutien et d’assistance

# Options résidentielles Personnes visées
8 Résidence d’accueil (RA) et ressource intermédiaire maison d’accueil (RI-MA) pour neuf personnes et moins avec entente spécifique avec le réseau de la santé et des services sociaux Profil B lorsqu’un milieu de vie qui s’apparente à une famille répond aux besoins et au choix de la personne
9 Ressources intermédiaires avec entente particulière avec le réseau de la santé et des services sociaux Profils B et C

Dépendant de la structure et du fonctionnement du milieu de vie, la décision d’admettre une personne appartiendra aux responsables du milieu de vie ou sera une décision partagée avec le réseau de la santé et des services sociaux. Par ailleurs, chaque milieu de vie précise ses critères d’admission, d’exclusion et de fin de services, et a aussi ses modalités d’admission.

Les options résidentielles présentées dans cette section ne sont ni exhaustives ni mutuellement exclusives. Par exemple, certains milieux de vie pourraient jumeler des éléments de deux options résidentielles, ou d’autres personnes souhaiteraient intégrer différentes facettes de leur milieu de vie souhaité avec des caractéristiques qui ne sont pas nécessairement prises en compte dans les options résidentielles présentées. C’est le cas d’Alain Gaudet, une personne ayant une déficience physique, qui a conçu un milieu de vie de rêve.

Clientèles visées

Les personnes visées par les options résidentielles proposées correspondent aux adultes (18 ans et plus) vivant avec une déficience physique, qu’elle soit motrice, sensorielle (auditive ou visuelle) ou de langage. Trois profils ont été définis, basés sur le type et l’intensité de service requis pour pouvoir vivre dans leur communauté et avoir une participation sociale optimale.

Profil A : Vivre à domicile avec de l’aide planifiable ou ponctuelle

Personnes ayant une déficience physique requérant :

  • des services d’assistance à domicile planifiables ou ponctuels tels de l’aide aux activités de la vie quotidienne (ex : se laver, s’habiller, aide à la mobilité: transfert, installation d’orthèses, etc.);
  • l’adaptation de leur environnement physique (ex. : accès à l’immeuble, salle de bain accessible et adaptée, etc.); et
  • un encadrement leur permettant de maintenir une qualité de vie et une participation sociale.

Elles peuvent se déplacer en fauteuil roulant (manuel ou motorisé) ou être autonomes à la marche, avec ou sans aide à la mobilité (canne, chien d’assistance ou chien-guide). Ces personnes sont en mesure de vivre seules, de comprendre et d’appliquer des consignes et de s’organiser au quotidien. Elles ont besoin que l’on supplée à certaines incapacités motrices ou sensorielles. Leurs capacités cognitives peuvent être légèrement altérées (compréhension, jugement, mémoire, orientation) et peuvent présenter certaines difficultés sur le plan relationnel, des difficultés de communication ou des problèmes légers ou modérés de comportement. Elles peuvent aussi présenter certaines difficultés à gérer leur budget etc. À l’occasion, ces personnes peuvent présenter des besoins d’aide non planifiables et avoir besoin d’un accès rapide et ponctuel à du personnel pour se maintenir le plus longtemps à domicile.

Profil B : Vivre dans un milieu de vie avec l’accès à du personnel en continu

Personnes ayant une déficience physique plus lourdement handicapées et pouvant présenter une ou plusieurs des problématiques suivantes :

  • limitations fonctionnelles sévères;
  • limitations cognitives;
  • problèmes de communication;
  • problèmes relationnels;
  • troubles comportementaux légers ou modérés;
  • difficultés à s’organiser et à utiliser les ressources de la communauté.

Ces personnes doivent compter sur :

  • une assistance pour réaliser plusieurs activités de la vie quotidienne et domestique (ex : se nourrir, se laver, s’habiller, se transférer, entretien ménager, aide pour la lessive, les repas, etc.);
  • des services de soutien et d’accompagnement pour une participation sociale active et pour réaliser leurs projets de vie;
  • un accès 24 heures par jour à du personnel sur place pour des services planifiés et non planifiés;
  • une forte intensité de service;
  • un milieu adapté et sécuritaire.

Elles peuvent se déplacer en fauteuil roulant (manuel ou motorisé) ou être autonomes à la marche, avec ou sans aide à la mobilité. L’instabilité de l’état de santé et la présence de troubles de comportement peuvent limiter la capacité du milieu à accueillir et à offrir les services requis aux personnes qui présentent ces profils d’autonomie.

Profil C : Vivre dans un milieu de vie avec accès à des interventions spécialisées et intensives

Personnes ayant une déficience physique qui, par la complexité de leur problématique, requièrent l’accès à du personnel sur place en tout temps (24 heures/7 jours par semaine) et souvent des interventions de nature spécialisée et intensive. Personnes ayant une maladie évolutive requérant :

  • un personnel formé pour adapter les services et interventions en fonction de l’évolution de leur maladie;
  • des services parfois complexes et progressifs.

Personnes présentant des troubles graves de comportement qui nécessitent :

  • un milieu sécuritaire;
  • une équipe d’intervenants avec une formation spécifique;
  • des stratégies d’intervention spécialisées appelées à être réajustées fréquemment.

Pour les CHSLD qui accueillent des adultes ayant une déficience physique en quête d’autonomie

Différentes raisons font en sorte que les personnes ayant une déficience physique présentant des incapacités sévères sont orientées vers le CHSLD :

  • l’absence de services adaptés en quantité suffisante ou de milieux de vie alternatifs;
  • la faible proportion sur un territoire donné de personnes ayant une déficience physique avec des besoins particuliers;
  • la sévérité de leurs incapacités et leurs besoins de services médicaux (exemples : personnes dont l’état est neurovégétatif, personnes ventilo-assistée, personnes présentant des troubles graves de comportement).

Il s’agit souvent de jeunes adultes en quête d’autonomie avec des projets de vie qui requièrent une forte intensité de services. Si tel est leur choix, ces personnes seront orientées vers un milieu de vie mieux adapté dès que des places seront disponibles.  Dans ce contexte, les CHSLD doivent offrir un aménagement de l’espace physique et un milieu de vie mieux adaptés aux besoins particuliers de ces personnes :

  • l’offre, les horaires et l’organisation des services, ainsi que le fonctionnement du milieu de vie doivent être flexibles pour favoriser l’inclusion et la participation sociales, ainsi que la réalisation des projets de vie;
  • le recours aux CRDP pour offrir des services spécialisés et le soutien au milieu de vie en complémentarité à ce qu’offre le CHSLD;
  • la contribution financière exigée pour ces adultes en quête d’autonomie devrait prendre en considération leurs projets de vie de sorte à leur laisser un montant suffisant pour une participation sociale active.

Principes directeurs

Les travaux du projet Mon choix mon toit ont été conduits selon trois principes directeurs :

  • un accès à des milieux de vie adaptés qui favorisent l’inclusion et la participation sociales de la personne;
  • le maintien de la personne le plus longtemps possible dans le même milieu de vie librement choisi;
  • des services de qualité qui répondent aux besoins et aux projets de vie de la personne.

Ils s’inspirent du courant Vie autonome et ont par conséquent pour prémisse de mettre l’accent sur les capacités des personnes handicapées et sur leurs droits, à titre de citoyens égaux, de participer comme tout un chacun à la vie de la communauté et de prendre leurs propres décisions. Pour obtenir plus de détails sur les principes directeurs ayant inspiré les travaux.